Notre offre de location L'expédition économique est gratuite pour les commandes via le compte Bächli. Conseiller personel
De | Fr
0
0

S'enregistrer

Panier

Votre panier est vide.

Mes favoris

Votre liste de favoris est vide.

Tags: Oberland bernois, Randonnée à ski, Freeride

EXCURSION PARMI LES CÉLÉBRITÉS

CHRISTIAN PENNING, 19.11.2017

Arnold Hauswirth hoche discrètement la tête. En sa qualité de guide de montagne et moniteur de ski, il est clair qu’il a déjà eu l’occasion de guider des célébrités sur des sommets ou de leur montrer comment prendre un bon virage dans la poudreuse. Mais lorsqu’il s’agit de citer des noms, ce quinquagénaire moustachu devient muet. La raison qui fait de Gstaad une destination aussi appréciée des célébrités tient peut-être justement à cette absolue discrétion, à cette évidence tranquille. La discrétion fait partie du luxe que Gstaad, ancien hameau, offre depuis près d’un siècle à ses éminents visiteurs. « C’est précisément pour cela qu’ils se sentent aussi bien ici. Personne n’a jamais fait de vagues en voyant Madonna se rendre sur les pistes ou David Bowie déballer ses skis. Malgré sa touche de mondanité, Gstaad est une localité tout à fait normale. « C’est pourquoi un Bernois appréciant la randonnée à ski ou une famille zurichoise qui veut passer quelques jours dans la neige se sentent également bien chez nous », déclare Arnold pour clore le débat sur les célébrités.

Il nous parle encore de quelques sommités, mais pas de vedettes du grand écran ni de géants de la finance. Non, Arnold évoque des célébrités locales, des personnages au doux caractère mais aussi des types plus bruts, qui battent froid les amateurs de randonnée à ski les plus chevronnés. Il s’agit bien sûr des sommets environnants : les trois mille mètres qui marquent la frontière avec le Valais au sud de Gstaad, mais aussi les sommets plus dociles tels que le Wannehörli près de Saanenmöser ou le Steinmandli dans le Turbachtal. « Grâce à la cuvette que forme la vallée, de nombreuses courses faciles sont protégées du vent. L’idéal pour des descentes dans la poudreuse au cœur de l’hiver », nous confie Arnold. Parmi les sommets les plus célèbres, mais aussi les plus exposés, on trouve le Gipferspitz, qui culmine à 2542 m. Il se dresse au-dessus du centre de Gstaad sur 1500 m de dénivelé. « Une entreprise particulièrement exigeante » que le guide de montagne propose à Jürg et Sibylle pour commencer la course.

Le plus ancien bâtiment de Gstaad : le Posthotel Rössli. Son chef Conroy Widmer est lui-même un sportif très actif.

Pourtant, la montée du Turbachtal vers le hameau Bärgli jusqu’au pied du massif commence en toute décontraction. Les alpages enneigés et les forêts clairsemées se succèdent – typique du Saanenland. Bien que des jets privés atterrissent au fond de la vallée, le paysage est toujours fait de pâturages. On trouve 80 alpages et 7000 vaches à Gstaad – et exactement le même nombre d’habitants. Un signe que la population a su garder les pieds sur terre malgré tout le faste et le glamour.

Ne pas laisser le sol se dérober sous ses pieds : c’est également l’objectif que se fixe Sibylle lorsque la seconde partie de la montée commence, plus raide, sur l’arête nord du Gipferspitz, exposée par endroits. Freerider expérimenté, Jürg est moins impressionné par les manières abruptes de cet éminent sommet. Il avance d’un pas assuré et réfléchi. Plus ils avancent dans la montée, plus leur perspective ressemble à la vue depuis un parapente. Cela se confirme lorsqu’ils atteignent le sommet après quatre bonnes heures de marche. « Pas besoin d’hélico ici ! » s’exclame Jürg sur la place de pique-nique au sommet offrant une vue élitiste à 360 degrés.

VUE DEPUIS UN JET PRIVÉ
La descente est tout aussi imposante. Après une brè- ve descente, Jürg décrit ses premiers virages dans le couloir sommital exposé au nord. Puis il sort à gauche sur l’arête. Depuis cette perspective, on dirait que les maisons de Gstaad sont juste au-dessous de lui. En plein milieu se dresse le légendaire Gstaad Palace tel un château de conte de fées dans un paysage fantastique. Il s’agit de l’un des hôtels de luxe les plus traditionnels de Suisse. L’ancien pilote de Formule 1 Bernie Ecclestone doit avoir une vue similaire lorsqu’il survole les environs dans son jet privé. Mais Jürg met le cap sur une autre destination et glisse vers le Berzgummloch. La montagne s’adoucit à nouveau. Virages agréables, larges pentes – oui, même à ski, Gstaad est une invitation à se délecter.

Cette journée à ski est suivie d’une balade dans le village, dont le centre est interdit aux voitures. Boutiques de haute couture, bijouteries, magasins de sport et cafés, le tout dans un style alpin. Ici, l’authentique prime sur le clinquant. Au moins en ce qui concerne les façades. Sibylle et Jürg s’enregistrent au Posthotel Rössli, le plus vieil hôtel de Gstaad, construit en 1845. « À l’époque, Gstaad ne comptait qu’une poignée de maisons », leur confie l’hôtelier Conroy Widmer au cours d’une conversation dans le salon. La maison est entre les mains de sa famille depuis quatre générations. Il accorde plus d’importance aux activités sportives de ses hôtes qu’à leur origine. Les photographies d’athlètes de saut à ski locaux en noir et blanc accrochées au mur, la casquette de baseball sur la tête de Conroy et sa puissante poignée de main révèlent qu’il est un sportif pur et dur. Chez lui, les semaines en montagne font partie intégrante de l’offre, tout comme les plats traditionnels du Saanenland et de l’Oberland bernois, revisités. Conroy fait en outre partie du comité directeur du projet de promotion de la relève Ski Future Saanenland.

ERSTE GONDEL ZUM GLETSCHER
«Future is now», könnte man sagen. Denn Guide Arnold hält für Sibylle und Jürg schon das nächste Projekt parat. «Wie wär’s mit einer Tour auf den Arpelistock?», lautet sein Vorschlag. Die erste Gondel bringt die drei am nächsten Morgen vom Col du Pillon auf den Les Diablerets Gletscher. Bis zum Gipfel geht man von der Liftstation gerade mal eine halbe Stunde. Eine kurze Genusstour mit grossartigem Panorama: Eiger, Jungfrau, Mönch, Matterhorn, Mont Blanc ... Doch das Tagesziel liegt noch ein gutes Stück weiter. In gemütlichen Schwüngen zieht das Trio den flachen Glacier de Tsanfleuron hinab zum Col du Sanetsch. «Vielleicht sollten wir jetzt das Postauto nehmen», witzelt Jürg dort. Aus dem Schnee ragt ein Halteschild. Im Sommer führt die jetzt bis zur Unkenntlichkeit zugeschneite Bergstrasse hinab ins Rhonetal bei Sion. Doch solange Schnee liegt, bleiben Ski die erste Wahl.

PREMIÈRE TÉLÉCABINE MENANT À UN GLACIER
« Future is now ». Le guide Arnold a déjà préparé le prochain projet de Sibylle et Jürg. Sa proposition : une course sur l’Arpelistock. Le lendemain matin, la première télécabine emmène les trois sportifs du col du Pillon au glacier des Diablerets. Pour atteindre le sommet, il faut compter à peine une demi-heure de marche depuis la station de la cabine. Une petite promenade qui offre une vue exceptionnelle sur l’Eiger, la Jungfrau, le Mönch, le Cervin, le Mont Blanc, etc. Mais la destination du jour se situe un bon bout plus loin. Le trio trace des virages tranquilles sur le glacier de Tsanfleuron, relativement plat, en direction du col du Sanetsch. « On devrait peut-être attendre le bus ici » plaisante Jürg en voyant un panneau d’arrêt de car postal dépasser de la neige. En été, la route de montagne – actuellement méconnaissable tellement elle est enneigée – descend vers la vallée du Rhône, près de Sion. Mais tant que la neige n’a pas disparu, les skis restent la meilleure option.

HAUTE CUISINE POUR LES GOURMETS DES SOMMETS 
Enfin pas tout à fait. L’arête sud-ouest menant au sommet de l’Arpelistock est très soufflée par endroits. Les trois sportifs sont donc forcés de fixer leurs skis à leur sac à dos sur une partie des 800 m de dénivelé. La roche caillouteuse sombre scintille tel le bord du cratère d’un volcan. « Difficile de trouver une meilleure vue sur les quatre mille valaisans », déclare Arnold. Lorsque les conditions sont bonnes, il est même possible de descendre au sud vers la vallée du Rhône – soit directement depuis l’Arpelistock, soit depuis le Gältehore et la Gältenlü- cke en direction du sud. « Un rêve par bonnes conditions de névé » précise le guide. Pourtant, il a prévu une autre variante. Le Rottal et le Fuggetäli descendent au nord du Gältengletscher vers la Geltenhütte. Ces descentes arrivent en tête du classement Gault et Millau pour les gourmets des sommets.

Bien que les dernières chutes de neige remontent à quelques jours, seules quelques traces isolées ondulent à travers les pentes. « Un autre avantage de Gstaad », dit Arnold tandis qu’il reprend son souffle entre deux virages dans la poudreuse. « Beaucoup de touristes ne viennent pas ici pour le ski. » Il reste donc assez de place pour des expériences exclusives en montagne. L’orgie de poudreuse continue. « C’est un bon camp de base pour des courses de plusieurs jours », précise Arnold lors d’une pause bien méritée à la Geltenhütte, laquelle se trouve sur la Haute Route en ski de randonnée Wildhorn-Wildstrubel. Le Wildhorn est également atteignable en une journée depuis la Geltenhütte. Mais c’est déjà trop tard pour aujourd’hui.

GOULET GELÉ POUR TERMINER
On remet ses skis et on continue ! La course se termine sur les chapeaux de roues. Depuis le refuge, la descente passe dans un ravin étroit entre les parois rocheuses. Le Geltenschuss est un goulet d’étranglement. Les chutes d’eau ont déjà dégelé. Sibylle et Jürg longent prudemment le rocher derrière la cascade. L’eau est gelée au sol. Une épaisse couche de glace recouvre le champ de neige. Il ne faut surtout pas glisser ! Quelques minutes plus tard, la décontraction revient. Les derniers virages mènent vers le Gältenbachtal et débouchent sur le Lauenensee. Jürg chantonne un morceau du groupe de rock Span évoquant ce lac. Cette chanson en dialecte bernois n’est évidemment pas aussi connue que les tubes de Madonna ou de David Bowie, mais elle reflète bien l’âme de la région. Et elle a rendu les membres du groupe Span célèbres, du moins dans la région GstaadSaanenland.

Commentaires

Écrire un commentaire

Pour pouvoir laisser un commentaire, vous devez vous connecter avec votre nom d'utilisateur et votre mot de passe.

Nos services

conseiller personnel

Vous préparez une expédition ou une sortie et avez besoin d’aide dans la sélection du matériel ? Nos conseillers de vente sont exactement ce qu’il vous faut.

par téléphone

Si vous avez des questions par rapport à des produits, nous nous ferons un plaisir de vous répondre par téléphone directement depuis nos magasins.
Lu-ve 10h-18h, sa 10h-17h 
Tél. : 044 826 76 79

Chat

Depuis notre site web, chattez en direct avec nos spécialistes qui se tiennent à votre disposition pour vous conseiller.

Carte Cadeau

Le cadeau idéal pour les passionnés de sports de montagne et d'outdoor ! Les bons d'achat peuvent être utilisés dans tous les magasins Bächli Sports de Montagne - mais également par téléphone et dans la boutique en ligne.

Sur demande, nous serons ravi de vous préparer des cartes-cadeaux avec le montant de votre choix.

Avis des clients

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter. Elle vous informe sur les nouveaux produits, les offres spéciales, les évènements Bächli et les manifestations.

Il est possible de se désabonner à tout moment.

VOS AVANTAGES

DROIT D'ÉCHANGE

Durant les 3 semaines suivant l’achat, pour les articles issus des magasins principaux.

ENVOI GRATUIT

Les commandes réalisées depuis votre compte Bächli sont expédiées gratuitement par colis postal économique.

DROIT DE RETOUR

Dans un intervalle de 10 jours dans un de nos magasins ou par colis postal.

GARANTIE DE QUALITÉ

Nous assurons une garantie de base de deux ans sur tous les produits.

PRIX NETS

En règle générale de 5 à 15% inférieurs aux prix catalogue des fournisseurs.

ACHATS SÉCURISÉS

Connexion SSL sécurisée, aucune donnée de cartes de crédit n’est enregistrée.

LOCATION

Vaste choix de matériel de location de qualité dans chaque magasin.

RETRAIT EN MAGASIN

Commander en ligne et retirer dans un magasin.

Catégories

Contact

Bächli Bergsport AG
Gewerbestrasse 12
8606 Nänikon

info@baechli-bergsport.ch

Tel. +41 44 826 76 76
Fax +41 44 826 76 86