DE | FR | IT
  1. Actualité
  2.  > 
  3. Blog

7 objets compacts à emporter impérativement en randonnée à ski ou en raquettes

Marco Peter, mercredi, 16. février 2022

Dans cet article de blog, je présente sept petits objets qui devraient absolument trouver place dans son sac à dos lorsqu’on part faire de la rando ou de la raquette. En montagne, chacun de ces objets peut se révéler extrêmement utile dans les situations d’urgence.

Dans cet article de blog, je présente sept petits objets qui devraient absolument trouver place dans son sac à dos lorsqu’on part faire de la rando ou de la raquette. En montagne, chacun de ces objets peut se révéler extrêmement utile dans les situations d’urgence.


N° 1 : coussin thermique (ici)

Réfléchissant la chaleur et rembourrés ou gonflants : grâce à leur faible encombrement, les coussins thermiques peuvent être emportés dans presque tous les sacs à dos. Partout, ils offrent un siège sec, chaud et doux durant les pauses bien méritées ou les brefs séjours sur les sommets, protégeant en même temps les vêtements. Il s’agit de précieux alliés pour les courses hivernales et estivales.


N° 2 : rondelles de remplacement pour les bâtons de randonnée (ici)

Il est très embêtant de perdre la rondelle de son bâton : à l’instar d’une lance, le bâton amputé de sa rondelle traverse même la neige dure et n’offre plus aucun soutien, à la montée comme à la descente. Les rondelles d’hiver sont plus grosses que celles d’été afin d’offrir une surface de contact plus importante. Les rondelles de remplacement sont si petites et si légères qu’elles passent sans problème dans la poche latérale d’un sac à dos ou n’importe où dans le compartiment principal. Ainsi, on a l’assurance de pouvoir utiliser ses bâtons comme prévu, même après avoir égaré une rondelle.


N° 3 : pansement pour ampoules (ici)

Les pansements pour ampoules peuvent littéralement sauver des vies ! Une belle ampoule dans la mauvaise zone du pied peut transformer la plus belle course en traversée de l’enfer. Ces pansements enveloppent la zone blessée telle une peau d’éléphant et absorbent tous les frottements. Contrairement aux sparadraps normaux, les pansements pour ampoules collent sur toute leur surface et adhèrent au pied pendant plusieurs heures. L’adhérence est garantie sur toute la surface du pansement, dont le bord ne se décolle pas.


N° 4 : crème solaire (ici)

Bien que cela semble évident, je tiens à le rappeler une fois encore : en altitude, il est vivement recommandé de protéger sa peau contre le rayonnement solaire. C’est d’autant plus indispensable lorsque la course dure plusieurs heures et que le visage est exposé au soleil pendant tout ce temps. On emportera donc toujours sa crème solaire et on en remettra régulièrement.


N° 5 : sac de bivouac (ici)

Tout le monde espère ne jamais en avoir besoin. Pourtant, dans une situation d’urgence, un sac de bivouac peut faire toute la différence. Celui-ci protège du vent et des intempéries, offrant une isolation supplémentaire aux sportifs de montagne restés coincés en montagne en raison d’un brusque changement météorologique, d’une blessure ou de la tombée soudaine de la nuit. Un minuscule investissement comparé au formidable effet qu’un sac de bivouac peut avoir.


N° 6 : réserve d’énergie pour le smartphone (ici)

Que l’on doive naviguer plus longtemps que prévu après s’être égaré dans le terrain ou que l’on doive rester en contact avec les secouristes durant une nuit forcée dans le sac de bivouac (non, la Rega ne se déplace pas dans tous les cas) : une Powerbank représentant une ou deux recharges de smartphone doit aussi être emportée dans le sac à dos. On pensera aussi au câble de recharge. Et puisque nous y sommes : l’appli Rega doit impérativement être installée sur le téléphone.


N° 7 : un mètre de ruban adhésif (ici)

La semelle des chaussures ou une couture qui se détache, une fixation qui casse et ne se ferme plus ou la bretelle du sac à dos qui lâche. Un mètre ou un mètre et demi de ruban adhésif polyvalent (tape) est indispensable pour remédier à ce type de situations. Cet accessoire permet d’effectuer des réparations d’urgence et de parvenir en tout sécurité en plaine ou dans une cabane CAS.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

Ecrire un commentaire