Postes vacants

DE | FR | IT
  1. Actualité
  2.  > 
  3. Blog

Entretien avec Luke Smithwick – «Les zones blanches de la mappemonde du ski m’inspirent.»

Christian Penning

L’américain Luke Smithwick souhaite réaliser 500 descentes à ski dans l’Himalaya. Il en a déjà réussi plus de la moitié. Que peut bien pousser cet homme à entreprendre chaque année huit à neuf expéditions à des altitudes glaciales ?

« La recherche de cristaux est un loisir difficile. »

Bernard van Dierendonck

On trouve souvent des cristaux dans les zones montagneuses ombragées et exposées aux chutes de pierres. C’est là que le guide de montagne Daniel Schmid préfère passer son temps libre. C’est lorsqu’il avance, trempé et sale, dans un four avec son piolet, son burin et ses moufles, qu’il vit le plus intensément.

« Les records permettent d’attirer l’attention. »

Nadine Regel

Gelje Sherpa en impose. Il maîtrise sa vie avec la force d’un « Mountain Tiger »,
comme le surnomment ses amis. Il a commencé à travailler comme porteur sans diplôme d’études secondaires, a exercé plusieurs emplois de « icefall doctor » et de guide auxiliaire pour devenir l’un des guides de montagne népalais les plus sollicités, en réalisant en parallèle ses projets personnels. Ce guide de bientôt 30 ans est une figure incontournable sur la scène d’alpinisme népalaise. Ses deux principaux ennemis : le temps et les finances.

« Je ne veux pas me sentir mort de mon vivant »

Stephanie Geiger

Simone Moro est un alpiniste unique en son genre. Cet excellent grimpeur italien (8b) a signé la première ascension de quatre géants de 8000 mètres (Shisha Pangma, Makalu, Gasherbrum II et Nanga Parbat). Il a entrepris 60 expéditions dans le monde entier et ne compte pas s’arrêter là. En effet, cet alpiniste de 53 ans a encore de nombreux rêves à réaliser avant de tirer sa révérence.

Beau rocher et intempéries en Patagonie

Jonas Schild

En février dernier, je suis parti avec Roger Schäli à El Chalten, en Patagonie. C’était mon premier voyage au pays des aiguilles de granite sauvages, du vent violent, des énormes steaks et du bon vin.

Expedition « Northern Patagonia »

Nicolas Hojac

Les vallées solitaires, les rivières sauvages et les sommets balayés par le vent façonnant le paysage des montagnes de Patagonie ne sont pas aussi dociles et accessibles que nos Alpes, devenues quelque peu aseptisées et généreusement équipées de téléphériques. Au sein de la communauté des alpinistes, les régions situées au sud du Cerro Torre et du Fitz Roy sont bien connues. Vers le nord en revanche… nada. Stephan Siegrist, Lukas Hinterberger et moi-même avons découvert cet endroit avec beaucoup de passion. Jusqu’à présent, peu d’alpinistes s’y sont rendus en raison de son caractère très isolé et du grand effort logistique nécessaire pour l’approcher. La région regorge donc de sommets encore vierges, offrant un potentiel de nouvelles voies immense.

Duo gagnant

Boris Langenstein

Dans le microcosme du ski-alpinisme en Himalaya, Boris Langenstein et Tiphaine Duperier forment une équipe discrète. En 2018, sans battage médiatique, ces deux Français ont réussi la première ascension du très convoité Laila Peak. En 2019, ils ont remis une couche en ajoutant à leur palmarès la descente du Spantik, un sommet de 7000 mètres. Cette descente n’était, en réalité, qu’une course de préparation à un projet de plus grande envergure : parcourir le Nanga Parbat, haut de 8125 mètres, entièrement à ski si possible. Boris Langenstein nous a laissé jeter un œil à son journal d’expédition.

Annapurna

Sophie Lavaud

Annapurna 1, face nord…Cette montagne est vraiment à la hauteur des récits ! Quel monstre ! Quelle beauté ! Je commence à avoir vu pas mal de montagnes mais là cette masse de roche et de glace est à la fois majestueuse et terrifiante ! Euh… c’est par où le chemin ??... Lorsque l’on se retrouve face à cet immense glacier, on se demande bien par où l’on va passer ? D’être avec Dawa Sangay Sherpa qui a déjà atteint deux fois le sommet et finalement assez rassurant.

Le poids des ombres

Daria Haas

Dans son livre "Le poids des ombres", Mario Casella aborde le thème du mensonge dans l'alpinisme. Ainsi, le mardi 26 mars 2019, il a raconté dans la succursale de Bâle ce qui motive les alpinistes à répandre un mensonge et quelles en sont les conséquences. En petit comité, les participants ont écouté avec attention et posé des questions. Mensonge, fraude, tromperie, fake news et post-vérité : dans le monde de l'alpinisme aussi, ces mots sont une réalité. Il y a quelques grands alpinistes, comme Christian Stangl, Maurice Herzog ou encore Reinhold Messner, qui en ont fait l'expérience.

Expédition Mammut dans le nord de l’Inde

Jonas Schild

Stephan Siegrist et Jonas Schild sont partis en Inde afin de réaliser la première ascension de la face nord du Bahai Jar (6142 m) en style alpin. Mais l’expédition a pris une tournure plutôt inattendue.

Challenge glacial

Thomas Huber

Que faire lorsque Stephan Siegrist demande si l'on veut faire l'ascension du Cerro Kishtwar avec lui ? Accepter, bien sûr. C'est du moins le cas de Thomas Huber et Julian Zanker. Outre leurs compétences en alpinisme et leur soif d'action, ils apportent au Cachemire leurs propres rituels porte-bonheur. Malgré tout, ils doivent prendre une décision difficile sur place ...

5 Minutes, change quoi?

Andreas Haslauer

Nicolas Hojac vient d’avoir 25 ans mais fait déjà partie du
petit cercle des meilleurs alpinistes de Suisse. Accompagné
de son mentor et ami Ueli Steck, il avait gravi la face
nord de l’Eiger en un temps record. Après la disparition
de son ami, Hojac s’est également questionné à propos
de son approche des records et du risque. Son apprentissage
: la passion pour les grands objectifs vit toujours en
lui – mais pas à n’importe quel prix.

Le bonheur total n'est possible que lorsqu'on se donne au maximum

Natascha Knecht

Thomas Senf compte parmi les rares photographes alpinistes au
monde capables d’accompagner les alpinistes de l’extrême jusqu’au
sommet lors de premières ascensions. Dans cette interview, il nous
explique quand les images les plus fortes peuvent être prises, ce
qu’il pense des courses à haut risque et où il fixe ses limites.