DE | FR | IT
Actualité > Blog

À chaque utilisation sa cordelette

Fabian Reichle, mercredi, 29. juin 2022

La corde est l’élément principal de toute course en haute montagne. Que ce soit pour une traversée de glacier ou dès que le terrain devient raide, il se peut que sa vie soit littéralement suspendue à la corde. Les cordelettes font également partie de l’équipement standard de chaque sortie en haute montagne. Mais que se cache-t-il derrière ces compagnons si fidèles ?

La corde est l’élément principal de toute course en haute montagne. Que ce soit pour une traversée de glacier ou dès que le terrain devient raide, il se peut que sa vie soit littéralement suspendue à la corde. Les cordelettes font également partie de l’équipement standard de chaque sortie en haute montagne. Mais que se cache-t-il derrière ces compagnons si fidèles ?

En bref : une cordelette est une corde avec un diamètre situé entre 4 et 8 millimètres. Sa conception correspond à celle d’une corde d’escalade, c’est-à-dire une âme entourée d’une gaine. La grande différence entre les deux est par contre la proportion d’âme et de gaine. Sur une cordelette, la gaine ne sert pas qu’à protéger l’âme mais elle contribue également à la résistance à la rupture. Ceci rend ces cordes très fines très résistantes aux charges statiques, mais pas du tout adaptées pour absorber une chute.

Bien que ces cordelettes paraissent simples, elles sont le fruit d’une technologie sophistiquée. Elles sont fabriquées à partir de fibres synthétiques extrêmement robustes. Du nylon, du Kevlar ou du Dyneema sont par exemple utilisés. Les différents matériaux de base ont tous des propriétés différentes en termes de résistance à la rupture, de texture de la surface ou de résistance aux UV. Les cordelettes sont soumises à des normes très strictes et doivent répondre à des standards de sécurité. Concrètement, il s’agit de la norme européenne EN 564 et du Safety Standard UIAA-103. La force de rupture est définie en fonction du diamètre de la corde.


La cordelette est très polyvalente. Que ce soit pour la construction d’un relais, de Prusik pour le rappel, l’auto-assurage, d’une pédale pour remonter d’une crevasse, d’un mouflage ou comme corde à linge au camp de base, la cordelette est un compagnon pratique pour presque toutes les situations impliquant une charge statique. Choisir la bonne cordelette, n’est pourtant pas si simple car selon l’utilisation, la longueur et surtout le diamètre jouent un rôle important. Les valeurs de référence suivantes sont à considérer :

  • 5 à 6 millimètres de diamètre : points d’assurage supplémentaires et intermédiaires, ainsi que Prusik, mouflages ou lunules
  • 8 millimètres de diamètre : construction d’un relais

Les cordelettes avec un diamètre inférieur à 5 millimètres devraient être utilisées exclusivement pour le transport de matériel.

Les avis divergent quant à la longueur et le nombre de cordelettes à emporter pour une course d’alpinisme. Avec une cordelette de 4 mètres de long et d’un diamètre de 6 millimètres on est déjà bien loti. Si, de plus, une cordelette un peu plus fine de 1,5 mètres a de la place dans le sac à dos, alors tant mieux. Dans tous nos magasins il est possible d’acheter des cordelettes dans la longueur souhaitée.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

Ecrire un commentaire