DE | FR | IT
Actualité > Blog

Bien au chaud : ce que vous devez savoir à propos des vestes en duvet

Fabian Reichle, mercredi, 29. juin 2022

Inspirée de la nature, la veste en duvet est une alliée précieuse en montagne. Elle est chaude, légère et peu encombrante. Qu’entend-on précisément par « duvet » ou « valeur cuin » et pourquoi certains modèles coûtent trois fois plus cher que d’autres ?

Inspirée de la nature, la veste en duvet est une alliée précieuse en montagne. Elle est chaude, légère et peu encombrante.  Qu’entend-on précisément par « duvet » ou « valeur cuin » et pourquoi certains modèles coûtent trois fois plus cher que d’autres ?

Les vestes en duvet ou, au sens large, les vestes isolantes, font partie de l’équipement de protection standard. Par temps froid, elles gardent le corps bien au chaud. On ne les retrouve pas seulement en montagne. Cela fait bien des années que ces vestes ont fait leur apparition en ville, où elles font souffler une brise sportive. Difficile de contester l’utilité des vestes en duvet, car leurs avantages sont évidents : elles sont efficaces, légères et – vision probablement subjective – sont élégantes.

Comme on l’aura compris, les vestes en duvet disposent d’un garnissage en duvet. Il s’agit des petites plumules qui se trouvent sous les plumes des oiseaux. Elles ressemblent à un morceau de coton composé d’innombrables petits poils. Ces derniers ont la capacité de retenir l’air réchauffé par le corps : la chaleur ne s’échappe donc plus vers l’extérieur. On utilise généralement du duvet d’oie. Ici, le rapport coût-bénéfice est décisif.

L’efficacité du duvet se mesure à son pouvoir gonflant. L’unité utilisée est le cuin, qui signifie « cubic inches », soit pouces cubes. Le pouvoir gonflant désigne le volume que peut à nouveau occuper une once de duvet qui a été comprimée pendant plus de 24 heures. Si cela vous semble trop compliqué, appliquez la règle suivante : plus la valeur cuin est élevée, plus l’isolation thermique est importante. Attention, l’efficacité thermique d’une veste en duvet ne dépend finalement pas que de sa valeur cuin, mais aussi de la quantité de duvet incorporée au vêtement. Chez Bächli Sports de Montagne, on ne trouve aucune veste en dessous de 650 cuin. La Ghost Whisperer de Mountain Hardwear, disponible dans l’assortiment Bächli, est unique en son genre avec un pouvoir gonflant de 1000 cuin.

Ne pas fermer les yeux : le bien-être animal compte

Les personnes qui souhaitent renoncer complètement aux produits d’origine animale peuvent opter pour des fibres synthétiques creuses. Celles-ci sont généralement un peu meilleur marché que le duvet et leur pouvoir thermique est similaire. Toutefois, elles sont plus lourdes et plus volumineuses. L’aspect du bien-être animal peut être problématique sur les vestes en duvet ou sur tous les produits comportant un garnissage de ce type. Bächli Sports de Montagne collabore exclusivement avec des fabricants qui peuvent prouver l’origine respectueuse envers les animaux de leur duvet. Cette origine est garantie au moyen de labels, tels que le Responsible Down Standard, norme générale, ou des solutions propres aux fabricants, par exemple chez Mountain Equipment ou Fjällräven. Nous déconseillons vivement les fabricants bon marché douteux. Ainsi, si vous trouvez une veste en duvet à 50 francs chez le discounter, la sonnette d’alarme doit s’allumer non seulement sur le plan de la qualité, mais aussi sur ceux du bien-être animal et de la durabilité.

Ce qui se cache derrière le prix

Les vestes en duvet sont en général coûteuses. Certaines sont même nettement plus chères que d’autres. Comment ces différences de prix, parfois frappantes, sont-elles justifiées ? D’une part, comme mentionné précédemment, le type, la quantité et la qualité du garnissage sont déterminants. D’autre part, des petits détails, comme la méthode de traitement du duvet, entrent aussi en jeu. Une veste en duvet est cousue en compartiments afin que le garnissage puisse couvrir le corps uniformément – d’où le fameux look du bonhomme Michelin. Habituellement, les matériaux intérieurs et extérieurs sont reliés entre eux. Cette nécessité entraîne de petites faiblesses. Comme il n’y a pas de duvet sous les coutures un pont thermique est présent et le pouvoir isolant diminue. Les sportifs amateurs ne remarquent probablement pas cette baisse de performance, mais il en va différemment chez les pros.

Les modèles chers sont généralement dotés d’une construction Boxwall. Avec cette méthode, les matériaux intérieurs et extérieurs ne se rejoignent plus directemnent au niveau des coutures. Le duvet peut ainsi se répartir uniformément et les ponts thermiques sont éliminés. La Reliable Down Hood de Haglöfs possède cette construction.

Les autres matériaux utilisés constituent un autre facteur de prix. Les vestes plus coûteuses sont souvent garnies avec des fibres synthétiques sur la capuche, sous les bras ou au bout des bras, car celles-ci gèrent mieux l’humidité. Par ailleurs, certains fabricants utilisent des matériaux extérieurs coupe-vent et déperlants. L’Eigerjoch Pro de Mammut en est un bon exemple.

Préférences et alternatives

Le principal objectif d’une veste en duvet est de tenir chaud. Mais certaines fonctionnalités supplémentaires peuvent faire la différence. De plus, les préférences personnelles comptent aussi. La coupe, le nombre de poches, la présence d’une capuche, la couleur, etc. sont des éléments à prendre en compte lors de l’achat. En revanche, le domaine d’utilisation doit rester l’élément décisif. Acheter une veste haut de gamme juste parce qu’elle nous plaît et avoir toujours trop chaud lorsqu’on la porte est aussi peu judicieux qu’opter pour un modèle lourd alors qu’on a besoin de légèreté. Courses estivales ou hivernales, randonnées tranquilles ou cascade de glace, on trouve des modèles en duvet pour toutes les utilisations.

À cet égard, les veste hybrides sont intéressantes. Ces modèles émergents se situent quelque part entre la veste Powerstretch et la veste isolante et conjuguent pour ainsi dire le meilleur des deux mondes – elles sont à la fois coupe-vent, imperméables, respirantes et chaudes. Si elles ne sont pas au même niveau de performance que les modèles spécifiques, les vestes hybrides constituent une formidable alternative. Elles permettent notamment de se déplacer avec une seule veste. La Free Alpha de Dynafit en est un exemple.

Vous trouverez tout notre assortiment pour femmes et pour hommes dans notre boutique en ligne. Si vous ne saisissez toujours pas pourquoi les vestes en duvet sont plus complexes qu’elles ne semblent au premier abord, vous pouvez réserver un entretien conseil dans un de nos magasins. Nos conseillères et conseillers en sports de montagne vous aideront à trouver le modèle qui vous convient.

Contenu approprié

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

Ecrire un commentaire