DE | FR | IT
  1. Actualité
  2.  > 
  3. Blog

Cabanes en hiver

Fabian Reichle, mercredi, 22. décembre 2021

Les cabanes de montagne sont en général associées à la saison d’été. Mais certaines d’entre-elles sont aussi ouvertes l’hiver – parfois de manière réduite, parfois en continu. Cela offre la possibilité d’entreprendre des randonnées intéressantes également en hiver. Nous vous présentons cinq cabanes.

Les cabanes de montagne sont en général associées à la saison d’été. Mais certaines d’entre-elles sont aussi ouvertes l’hiver – parfois de manière réduite, parfois en continu. Cela offre la possibilité d’entreprendre des randonnées intéressantes également en hiver. Nous vous présentons cinq cabanes.

L’hiver, toutes les cabanes de montagne sont enfouies sous la neige et on ne peut pas y aller. Si c’est ce que l’on pourrait croire, ce n’est pas la vérité. Plusieurs cabanes résistent encore et toujours à la saison froide et offrent un abri aux randonneurs. J’admets que tirer un parallèle avec Astérix est un peu maladroit, mais l’histoire de ces quelques cabanes a une caractéristique commune avec les rebelles Gaulois : un petit point sur la carte qui apparaît de manière inattendue, qui est sympathique et qui n’a pas fini de nous étonner.f

Aller en cabane en hiver est tout à fait réaliste – et vaut de toute façon le coup vu puisque l’hiver offre une toute autre ambiance que l’été. Il n’y a pas que la neige et le froid. Les jours plus courts et tout ce qui est lié au matériel de montagne garantissent un changement de décor. Pas de chaussures de montagne, mais des chaussures de ski à l’entrée. En hiver, le matériel de montagne sèche un peu partout dans la cabane. Nous vous présentons quelques cabanes suisses ouvertes l’hiver. Elles ont toutes au moins un itinéraire à ski ou en raquettes facile pour s’y rendre.


Lidernenhütte, canton d'Uri


Photo © SAC-CAS


Un nouveau vent souffle sur cette cabane dès cette saison. Une nouvelle équipe gère cette cabane au-dessus de Riemenstalden. Facilement accessible grâce au « Buiräbähnli », une vue plongeante sur le Urnersee, vous voici aux portes d’un véritable terrain de jeu pour la rando. Citons notamment le Chaiserstock, le Hundstock, le Rossstock, et le Spilauer Stock comme objectifs de course appréciés et variés. Grâce au Spilauer Grätli, ce dernier est également intéressant pour les randonneurs en raquettes.


Kesch-Hütte, canton des Grisons


Photo © Toni Spirig


La Kesch-Hütte est idéale pour les quelques mois de la fin de l’hiver. Elle est gardiennée dès le mois de mars, mais il est aussi possible d’y passer la nuit en décembre – moyennant quelques restrictions. La Kesch-Hütte se trouve au nord du sommet éponyme. Ce dernier est le point culminant de la région de l’Albula, dans les Grisons. En été, la cabane moderne attire de nombreux grimpeurs et alpinistes. Le sommet du Piz Kesch (3418 m) est un objectif intéressant en hiver, tout comme ses voisins le Kesch Pitschen ou le Piz Porchabella. Si vous voulez monter à la cabane en raquettes, le meilleur itinéraire partira alors de Bergün. Il ne faut par contre pas avoir peur d’avaler un peu de dénivelé.


Capanna Piandios, canton du Tessin


Photo © Roger Welti


Bien que non-gardiennée en hiver, la Capanna Piandios au-dessus de la Valle di Blenio au Tessin, mérite quand même une visite. L’hospitalité tessinoise n’a pas besoin d’hôtes pour être chaleureuse. Dans cette cabane confortable vous trouverez une cheminée au milieu du salon. Un régal en hiver. Mais il faut d’abord mériter la soirée idyllique au coin du feu et le repas. Le mieux est de faire une randonnée en raquettes au départ de Leontica. Si vous préférez les skis de randonnées, ajoutez quelques mètres de dénivelé en direction du Pizzo Molare (Punta di Stou).


Cabane Brunet, canton du Valais


Photo © Didier Cassany


Une cabane qui connaît un attrait tout particulier en hiver puisque l’été elle est accessible en voiture. Ce qui ne veut néanmoins pas dire qu’en hiver la cabane Brunet est difficile d’accès. Cette cabane historique au-dessus de Lourtier, dans le val de Bagnes, est accessible depuis ce village : vous avez l’embarras du choix quant à l’itinéraire. L’itinéraire pour les raquettes suit plus ou moins l’itinéraire de montée à ski de rando. Une fois à la cabane, c’est avant tout le Mont Rogneux, visible au sud-ouest, qui attirera tout ceux dont la soif de belles descentes n’est pas encore étanchée.


Bonus: Britanniahütte, canton du Valais


Photo © SAC-CAS


Faut-il présenter la Britanniahütte ? Il s’agit, ni plus ni moins, de la plus grande et la plus fréquentée des cabanes CAS. Malgré tout ou justement pour cela, elle vaut le détour : sa situation, son aspect extérieur archaïque et ses objectifs de course attrayants tels que la Haute Route, font de la Britanniahütte la plus convoitée des cabanes suisses. Pourquoi figure-t-elle donc dans le bonus ? Parce qu’elle est fermée l’hiver et que seul le local d’hiver est ouvert. Elle est aussi tout à fait atteignable en une journée – pour tous ceux qui ne voudraient pas aller encore plus haut.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

Ecrire un commentaire